lundi 20 juillet 2015

Interview d'Olivier Robin

Le Festival Messiaen a toujours voulu mettre en avant des jeunes talents, et c'est dans cette optique que sont donnés des concerts chaque année par des élèves de conservatoire.
Nous allons donc partir à la découverte de ces talents de demain à travers des interviews, à commencer par Olivier Robin, élève au conservatoire de Lyon.

Pouvez-vous vous présenter pour nos spectateurs ?

Olivier Robin : Né dans un environnement musical, j'ai commencé à jouer du violon dès mon plus jeune âge. Cependant je n'ai jamais pensé à en faire mon métier pendant ma scolarité, c'est pourquoi j'ai débuté des études de médecine à l'université de Bourgogne après le lycée. Voulant finalement passer beaucoup plus de temps dans la musique et en faire ma vie, j'ai présenté le concours d'entrée au Conservatoire National de Lyon et étudie maintenant dans la classe de Marie Charvet. J'aime énormément partager la musique sur scène, c'est pourquoi je joue le plus possible en musique de chambre ou en orchestre.

- L'invitation au festival Messiaen Est-elle importante pour vous, quel est vôtre sentiment quant à votre participation à un tel événement ?

Olivier Robin : Je suis sincèrement touché de pouvoir participer au festival et suis également curieux de le découvrir. Je ne connais pas bien le monde de la musique contemporaine mais je suis content de mettre enfin les "pieds dedans"!

- Effectuez vous des représentations en dehors du cadre scolaire ?

Olivier Robin : Je joue autant que possible en dehors du cadre scolaire. Il faut s'habituer à jouer dans des salles qu'on ne connait pas et devant un public nouveau. C'est ce qui nous attend à la sortie des études.

- Quel est votre cursus, est qu'est-ce qui vous a dirigé vers l'étude de la musique contemporaine ?

Olivier Robin : Mon cursus musical est resté plutôt "classique" (au deux sens du terme), parsemé parfois de pièces contemporaines, pour les examens ou concours notamment. Quand on m'a proposé de jouer Vortex Temporum, je me suis dit que ce serait l'occasion d'aller plus loin dans l'univers de cette musique.

- Vortex Temporum est une oeuvre exceptionnelle, une expérience à part dans le monde de la musique contemporaine, qu'est-ce qui vous a attiré dans l'interprétation de cette oeuvre ? De plus, connaissiez vous cette oeuvre ? Quel est votre ressenti personnel par rapport à celle-ci ?

Olivier Robin : Avant d'accepter de jouer, j'ai quand même écouté l’œuvre car je ne la connaissais pas. Dès la première écoute j'ai été bluffé, je me sentais dans un autre monde. C'est une musique hors du temps et hors de l'espace qui marque et qui ne s'oublie pas. Sans être spécialiste de Grisey et de musique contemporaine j'ai compris que c'était un chef d’œuvre. J'ai donc tout de suite accepté le défi!

Interview publiée le 19 mai 2015 sur Facebook

Aucun commentaire:

Publier un commentaire